La procession Za Križen (« chemin de croix ») sur l’île de Hvar

La procession Za Križen (« chemin de croix ») sur l’île de Hvar

Souhaitez-vous, lors de votre voyage, combiner randonnée, mythes chrétiens et patrimoine immatériel de l’UNESCO, tout en séjournant sur l’une des plus belles îles du monde ? Aucun problème, cela n’a rien d’impossible. Si vous vous trouvez sur l’île de Hvar durant la semaine sainte, vous pourrez participer à la procession qui vous conduira à travers six localités magnifiques de la partie médiévale de l’île et vous fera voyager à travers le temps.

 

De la nuit du jeudi saint au vendredi saint, depuis les villages de Jelsa, Pitve, Vrisnik, Vrbanj, Svirče et Vrboska, la procession des fidèles menée par les membres de la fraternité et un personnage clé – le porteur de la croix, défile durant la nuit, éclairée seulement par des bougies de cire au rythme de chants religieux. Le porteur de la croix porte la croix toute la nuit, de sa paroisse d’origine à travers les localités voisines dans le cadre d’une sorte de chemin de croix, la croix revenant solennellement à l’aube à l’endroit depuis lequel la procession est partie.

 

Pour de nombreux fidèles, notamment pour le porteur de croix qui attend ce moment depuis des années, c’est un grand honneur, à la veille de la plus importante fête chrétienne, Pâques, de suivre la procession pendant la nuit sur le chemin s’étendant sur plus de vingt kilomètres. Tout le long du chemin, en priant, les chants archaïques aux intonations spécifiques, chantés par les fameux « kantaduri », qui donnent au défilé une atmosphère mystique, sont tout particulièrement intéressants. Le chant religieux central constitue effectivement l’interprétation du texte médiéval de la passion « Les larmes de Notre-Dame » sous forme de dialogue.

 

Cependant, la partie probablement la plus impressionnante de la procession se déroule à la fin de la nuit, devant le peuple, lorsque, sur les cinquante derniers mètres devant l’Église, le porteur de croix court dans un élan de foi, dans une sorte d’apogée, marquant la fin de la procession « Za križen ». Cette coutume traditionnelle constitue un élément unique du patrimoine immatériel dans le monde si bien qu’elle a été consacrée par l’UNESCO. Pour les habitants de Hvar, il s’agit cependant d’une tradition enracinée, à laquelle ils participent de tout leur cœur et avec beaucoup de respect, alors que pour les voyageurs de passage, participer à la procession est l’occasion de ressentir au moins lors d’un instant ce voyage spirituel unique à travers l’histoire, respectée pieusement à Hvar depuis cinq siècles.