Le Sinjska Alka, un tournoi de chevalerie à Sinj

Le Sinjska Alka, un tournoi de chevalerie à Sinj

En hommage à la résistance héroïque de quelques centaines de soldats qui ont défendu la ville de Sinj en 1715 contre les attaques de soixante-mille soldats turcs, la « Sinjska alka », des joutes de chevaliers, est organisée dans cette ville, au début août de chaque année. Pendant la tenue de l’« alka », l’ensemble de la région de la Cetina, semble de nouveau vivre cette fameuse époque ; à l’aube, la fanfare invite les habitants à se rendre sur la piste, l’ensemble de la ville est décorée, alors que chaque demeure prépare de riches plats traditionnels, les cours des chevaliers étant décorées toute la journée, afin que ceux-ci puissent se présenter au peuple dans les meilleures conditions.

 

Traverser au galop la piste longue de cent-soixante mètres en tenue de guerrier, viser au moyen d’une longue lance un petit anneau de fer suspendu – ou « alka », et toucher la cible (« u sridu »), constitue un authentique hommage à l’héroïsme des défenseurs de Sinj, qui ont sauvé la ville et ses habitants il y a plus de trois siècles. Dès lors, à chaque fois qu’un chevalier touche la cible, un coup de canon est tiré depuis la forteresse de Sinj, accompagné des cris et de l’enchantement de la foule et d’une musique solennelle. Le vainqueur, c’est-à-dire le chevalier qui compte le plus grande nombre de coups à l’intérieur de l’anneau de fer divisé en trois parties, sera inscrit en lettres d’or sur la longue liste des vainqueurs de l’« alka » et remportera le titre le plus honorifique attribué dans cette région.

 

Et bien que les chevaliers portant des uniformes traditionnels somptueux et menés par leur chef de guerre constituent une scène vraiment impressionnante, les hommes qui les accompagnent dans des costumes pittoresques, portant des armes médiévales, des petits fusils et des bâtons, constituent un élément tout aussi important du défilé. Grâce au Statut de 1833, contenant les règles de ces joutes, mais prescrivant également la tenue vestimentaire et le comportement des chevaliers et de leur délégation, la « Sinjska alka » constitue les seules joutes authentiques de Dalmatie, et l’expression de la fierté de la communauté locale.

 

La riche influence de la culture européenne et orientale est perceptible notamment dans les somptueux uniformes des chevaliers, la compétition entre les différentes familles, à l’issue de laquelle sera désigné le meilleur chevalier dans l’uniforme le plus somptueux, étant omniprésente depuis des générations. Ce sont justement ces rapports au sein de l’ensemble de la communauté de Sinj et la région de la Cetina qui contribuent à la valeur de ce patrimoine immatériel : si la Sinjska alka se tient lors d’une seule journée, elle est vécue pendant toute la vie, l’amour envers cette tradition étant transmis de génération en génération.