Čobanac

Čobanac

Après une journée laborieuse dans les champs, les prairies ou les forêts, rien de mieux qu’un bon et chaud « čobanac », un ragoût slavon préparé dans une bouilloire ou un grand pot, pour redonner des forces au corps et l’âme. Il est considéré comme un plat en provenance des pâturages de Slavonie ; comme son nom l'indique, il était préparé par les bergers (čobani), comme un repas rassasiant et nutritif lentement cuit pendant plusieurs heures.

 

Le čobanac est le plus souvent préparé pour plusieurs personnes ; il est tout particulièrement succulent lorsqu’il est mangé en bonne compagnie, et excellent après quelques heures. Le čobanac est le plus souvent préparé à base de plusieurs sortes de viandes, parmi lesquelles se distinguent la viande de porc et de bœuf, à laquelle on ajoute de la viande de gibiers ou d’agneau. La viande est ajoutée progressivement dans la marmite et en fonction de sa dureté, si bien qu’est tout d’abord ajoutée la viande de gibiers, suivie de la viande de veau et de porc. Dans sa sauce, de nombreux légumes sont cuits, comme l’oignon, la carotte, des racines de cèleri et du persil ainsi que des tomates fraîches. Des épices comme du laurier, du sel, du poivre et bien sûr du poivron et du piment rouges moulus qui donnent au čobanac sa couleur rouge caractéristique, constituent en outre des ingrédients caractéristiques.

 

Ce plat est principalement connu pour être très épicé, notamment en raison de la présence de piments moulus et séchés. Le čobanac est cuit lentement de sorte que la viande émincée est d’abord grillée au saindoux, qui sera ensuite utilisé pour faire griller les légumes. Pour donner un arôme exceptionnel au plat, du vin est ajouté au plat afin de faire mijoter la viande et les légumes. En ajoutant du bouillon de bœuf, le čobanac gagne en volume, des quenelles ou des pommes de terre bien rassasiant étant ajoutés notamment lorsque ce plat est préparé à la maison. Le čobanac est fini et prêt à servir lorsque les légumes sont bien cuits et la viande bien moelleuse.

 

Aujourd’hui, il existe de nombreux concours dans la préparation de cette spécialité, sa longue préparation et les rassemblements autour des flammes ouvertes et de la marmite de laquelle de la fumée s’échappe donnant un charme particulier à ce plat, alors que l’espace autour du feu respire les parfums des épices et de la viande grillée.